Accordeur

La restauration du piano par l’accordeur de piano.

Accueil » métier d'accordeur » La restauration du piano
La restauration du piano

définition de la restauration du piano

Le piano est un instrument robuste, car il doit soutenir une tension cumulée de 15 à 25 tonnes de la part de ses cordes. c’est également un instrument complexe. En effet, sa mécanique est composée de milliers de pièces faites de bois de diverses essences, de feutre, et de divers métaux. enfin, c’est un instrument délicat, dont les nombreuses pièces doivent s’ajuster au dixième de millimètre.

Avec le temps, les variations de température et d’hygrométrie et à force d’être jouée, la mécanique du piano fini par s’user. Les mouvements prennent du jeu, les feutres se tassent et l’ensemble fini par perdre en régularité et en jouabilité. Il en va de même pour la table d’harmonie qui fini par s’affaisser ou se fendre. Les cordes quant a elles rouillent et finissent par rompre. Le sommier pour sa part peut se fendre et les trous des chevilles peuvent s’ovaliser, provoquant une détérioration de la tenue de l’accord.

La restauration du piano permet de remettre en état toutes les pièces du piano de façon à lui donner une seconde vie. Il arrive que la restauration du piano lui permette d’acquérir des qualités supérieures à celles qu’il avait à l’origine. Le remplacement d’un sommier antique par un sommier moderne permet par exemple une meilleure tenue de l’accord. La restauration complète de la mécanique du piano permet d’obtenir une grande régularité dans le toucher en raison du fait que tous les feutres sont changés en même temps et non seulement certains comme c’est le cas lors d’une révision ou d’une maintenance du piano. La restauration de la table d’harmonie du piano permet d’obtenir un son riche et unique souvent supérieur a celui de la plupart des pianos modernes

Clavier de piano à restaurer
Clavier de piano
à restaurer

La restauration de la table d’harmonie du piano

La restauration du piano peut concerner la table d’harmonie du piano. En effet, la table d’harmonie est une des pièces les plus importante du piano, elle a pour rôle d’amplifier et de propager le son produit par les vibrations de les cordes. Avec le temps, et surtout avec les variation d’hygrométrie, la table d’harmonie du piano peut s’altérer. Par exemple, le chevalet de la table d’harmonie peut se décoller, ce qui aura pour conséquence une moins bonne transmission de la vibration des cordes. La table d’harmonie peut également se gondoler ou se tordre, la tension exercée par les cordes par l’intermédiaire du chevalet sera alors diminuée. Là encore la conséquence sera une baisse de la puissance sonore du piano. Enfin, la table d’harmonie peut se fendre. Ces fentes auront également pour conséquence une baisse de la puissance sonore ainsi qu’une baisse de la qualité et de la richesse du son produit par le piano.

Avant de pouvoir restaurer la table d’harmonie, il convient d’y accéder. pour ce faire, l’accordeur réparateur de piano retirera l’ensemble des cordes du piano puis retirera également le cadre métallique du piano. Si le chevalet montre des signes de décollement, il le décollera complètement, puis appliquera une colle spéciale sur la table d’harmonie et recollera le chevalet. Vient ensuite la phase du flipotage de la table d’harmonie. Le flipotage de la table d’harmonie consiste à ouvrir les fentes de la table d’harmonie à l’aide d’un outil spécifique de façon à pouvoir y insérer de fines languettes de bois de la même essence de bois que celle de la table d’harmonie, appelées flipots. ces fines languettes de bois ont pour but de venir précisément remplacer la matière manquante de la table d’harmonie. une fois posés, le technicien du piano rabote les flipots. Le technicien racle ensuite le vernis de la table puis ponce l’ensemble de la table. Le restaurateur de piano devra prendre soin de ne pas effacer le logo du facteur de piano gravé sur la table d’harmonie au moment du ponçage. Une fois la table d’harmonie poncée, il la vernira au pinceau, à la main. enfin, il pourra repositionner le cadre métallique ainsi que les cordes.

restauration d'une table d'harmonie de piano
Flipotage d’une table d’harmonie
sur table d’harmonie fendue

La restauration du meuble du piano

La restauration du piano concerne aussi le meuble des pianos. Le meuble des pianos, surtout lorsqu’ils sont anciens est souvent un objet à la fois esthétique et précieux. Composé de bois rares et chers comme le citronnier ou certaines essences de palissandre et travaillé de manière détaillée, sa restauration suppose souvent un certain coût ainsi que des compétences spécifiques. Pour cet aspect de la restauration du piano, l’accordeur réparateur de piano fait souvent appel à un ébéniste spécialisé dans la restauration des meubles anciens. en effet, la restauration de l’ébénisterie du piano, de sa marqueterie, de son frisage ou de son vernis suppose la maitrise de techniques anciennes et l’utilisation de produits fabriqués selon des procédés artisanaux car les vernis, les tampons, les gommes, les laques, les cirages ou encore les colles ne peuvent être choisies au hasard. Le vernissage se fait selon des techniques traditionnelles comme le vernissage au tampon. Enfin, le remplacement des placages, des marqueteries, des moulures et des sculptures nécessitent de réelles compétences artistiques.

meuble de piano ancien
Meuble de piano
avec hornementations
meuble de piano louis XV
Meuble de piano
type Louis XV
La restauration du sommier du piano

Parmi les tâches liées a la restauration du piano, on trouve également le changement du sommier du piano. A l’origine, le sommier était une pièce de bois massif, aujourd’hui, il est fait d’une pièce en bois multiplis, c’est à dire constitué de plusieurs couches de bois, 7 en général. le sommier est percé de trous dans lesquels sont enchâssées les chevilles. Le sommier subit une pression très importante de la part des cordes, jusqu’à 25 tonnes, il n’est donc pas rare qu’il se détériore. On distingue 2 détériorations possibles : l’ovalisation des trous de cheville et la fente du sommier. dans les 2 cas, la conséquence est une perte de tenue de l’accord. en cas d’ovalisation des trous de cheville, on pourra parfois les repercer ou utiliser des chevilles plus grosses. En revanche, dans le second cas, il faudra remplacer le sommier.

la procédure de changement du sommier est la suivante. L’accordeur restaurateur de piano commence par détendre les cordes, puis il les coupe le plus près possible des chevilles, ensuite, il retire les chevilles à l’aide d’un arrache chevilles. une fois ces opérations réalisées, l’accordeur démonte le cadre, décolle le couvercle si nécessaire puis réalise un relevé précis du positionnement de chaque trou de cheville et de la forme du sommier de façon à en réaliser un nouveau sur mesure. Une fois le relevé réalisé et le nouveau sommier fabriqué et percé, l’accordeur restaurateur de piano extrait le vieux sommier. cette opération est parfois difficile, dans certains cas, un décollage sera possible, dans d’autre il sera nécessaire de réaliser un bûchage, c’est à dire scier le sommier et le retirer avec des ciseaux à bois. une fois l’ancien sommier retiré, l’accordeur de pianos pourra placer le nouveau sommier, le coller, repositionner le cadre métallique. Une fois ces opérations réalisées, les chevilles peuvent être repositionnées. on notera au passage que l’angle du trou des chevilles doit être légèrement oblique vers l’extérieur, de 7 degrés environ. Le diamètre des trous quant à lui doit être de 4 a 5 dixièmes de millimètres inférieur à celui des chevilles. pour en savoir plus les tâches de restauration du piano liées au sommier vous pouvez consulter cet article sur le changement de sommier par Jean Lovy

restauration d'un sommier de piano
Remplacement de sommier de piano
sommier sur mesure